• Fedeylins, les rives du monde de Nadia Coste

    *Conte

    Auteur : Nadia Coste
    Date de Parution : Mars 2011
    Genre : Roman Fantastique
    Nombre de Pages : 417p

    *Conte

    « Fedeylins, les rives du Monde » est le premier tome d’une tétralogie écrite par Nadia Coste. Au premier abord, la qualité du papier, la mise en page et la couverture qui est tout simplement magnifique donnent déjà très envie de lire ce livre, qui change complètement des autres romans du même genre.

    Ce roman nous raconte l’histoire de Cahyl, un jeune larveylin sortant de sa bulle. La société Fedeylins à laquelle il appartient est basé sur l’acceptation de son destin, représenté par une marque derrière l’oreille qui désigne de qu’elle Caste chaque Fedeylins dépend : les Transmetteurs, les Bâtisseurs, les Créateurs, les Prieurs ou les Récolteurs. Cette marque à un rôle très important puisque c’est elle qui dirige le destin de chaque Fedeylins. Seul problème, il s’avère que Cahyl n’a aucune marque derrière son oreille. Durant la cérémonie qui a lieu après la naissance des Larveylins, les nouveaux nés Fedeylins, les Pères Fondateurs touchent la marque de chaque être pour valider son entrée dans sa Caste. Seulement, malgré le fait qu’il n’a pas de marque, Cahyl est désigné comme étant un Transmetteur. Est-ce réellement son destin puisqu’il n’a pas de marque ? En a-t-il un au moins ? Le doute s’installe pour Cahyl, car même si il cache son absence de marque, il se sent différent et cherche son vrai destin …

    J’ai passé de très bon moments en lisant ce livre. La plume de Nadia Coste est fluide et très agréable à lire. Malgré que ce soit un monde totalement inconnu, on comprends vraiment vite son fonctionnement, les coutumes Fedeylins, les différents moments de leur vie et toutes les cérémonies qui s’en accompagnent. Ce monde est très complet et bien construit de même que la façon dont il nous est exposé, à nous lecteurs, totalement étranger à cet univers au début du livre. À chaque fois que je me posais une question sur ces petits êtres ailés et leur fonctionnement, j’obtenais toujours la réponse quelques pages ou chapitres plus loin, ce qui est vraiment appréciable. J’ai tout particulièrement aimé le fait d’avoir choisi d’introduire chaque chapitre par un extrait de livre tout droit sorti de la grande bibliothèque du monde des Fedeylins. Je pense que ça a joué un grand rôle dans la compréhension de cet univers nouveau. Par contre, le seul petit bémol que j’ai trouvé dans ce livre, c’est qu’il se passe à mon avis trop d’années par rapport au nombre de chapitre. Au début, ça m’a fait un peu fait bizarre parce que j’étais en pleine découverte des lieux, des personnages et j’ai trouvé que ça allais un peu trop vite, mais par la suite, par contre je m’y suis habitué et ça ne m’a plus « gêné » étant donné que je connaissais bien le monde Fedeylins et que j’avais envie d’en apprendre toujours plus. Je pense que cette manière de faire passer le temps était nécessaire à partir d’un certain point mais au début le départ s’est fait un peu rapidement à mon goût.
    La trame de l’histoire est quant à elle, vraiment bien écrite, on se demande toujours ce qui va arriver à Cahyl, quelles vont êtres ses réactions face à sa différence et surtout quelles vont être celles des autres. On vit la vie de ce héro en même temps que lui, donc on s’en rapproche et on ressent vraiment bien ses peines, ses doutes tout comme ses joies. La différence qu’il existe entre lui et son peuple l’empêche de bien s’intégrer, alors qu’il se rapproche facilement de son ami gorderive, qui est tout à fait son opposé. Le fait qu’il s’allie à quelqu’un qui comme lui est différent de son propre peuple rend leur lien assez fort et du coup, on s’imagine bien que dans les tomes suivant ils vont vivre une grande aventure ce qui nous donne vraiment envie de lire les trois autres tomes. D’ailleurs, je ne suis vraiment pas déçue par la fin de celui-ci qui accentue mon envie de connaitre la suite de l’histoire de Cahyl et son vrai destin. La dernière page de ce tome rend le suspense incroyable car on apprends des choses d’un point de vue omniscient, des choses que Cahyl ne sait pas, et d’ailleurs même si on le sait grâce à la lecture de ces quelques dernière lignes, on voudrais tout de suite en savoir beaucoup plus ! Je n’ai qu’une hâte après cette merveilleuse découverte littéraire: me procurer les prochains tomes dès leur sortie !

    J’aimerais finir ma critique en remerciant tout particulièrement Nadia Coste, pour ces moments passé en la compagnie de son livre, mais aussi les éditions Gründ et le forum Mort Sûre pour m’avoir permis de le découvrir.

    « Si la vie m'était contée de Marie-Odile Soucaze des SoucazeBelle de Robin McKinley »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    2
    Dimanche 1er Mai 2011 à 13:44

    Faut vraiment que je le lise ce livre, il est dans ma PAL

    1
    Samedi 23 Avril 2011 à 13:44

    Ce livre me tente beaucoup et je n'entends que des avis positifs ! Faut que je le lise !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :