• J'ai décidé de vous montré le contenu de mes valises livresques de cet été ! pas moins de 7 livres, je voulais en apporter 6 mais je n'ai pas pu me décider =)

    Dans mes valises de vacances ...

    5 livres en SP et 2 lectures personnelles sont prévues, je ne sais pas encore quel sera mon rythme alors je préfère apporter plus que de me retrouver sans lecture au milieu de mon séjour.

     

    j'emmene donc ma lecture en cours : les sortilèges de  la cité perdue de Preston & Child

    Ensuite j'ai choisis Hunger Games de Suzanne Collins en me disant que pour l'été ça devais bien se lire, et puis depuis le temps qu'il est dans ma PAl et qu'il me fait de l'oeil sans que j'ai le temps de le lire !

    Ensuite 2 livres de la collection R, des essentiels pour moi que j'ai hâte de découvrir ! Kaleb et les ENC de Les Cendres de l'Oubli.

    Puis le deuxième tome de Time Riders, le premier tome avait été un coup de coeur, j'ai hâte de découvrir ce que celui ci à dans le ventre =)

    Pour finir, le troisième et dernier tome d'Instinct quoi de mieux que l'été pour finir une série en beauté :P et enfin Hush Hush, un livre qui est depuis peu dans ma PAL mais que j'ai pas pu ne pas prendre, il m'a attiré à lui comme un aimant ^^

     

    Bon et bien j'ai plus qu'a vous dire à dans quelques jours pour mon Bilan de retour de Vacances, en espérant que j'ai réussis à tous les lire !

     


    2 commentaires
  • Azami le Coeur en deux de Marc Cantin et Isabel

    Préface

    Auteur : Marc Cantin et Isabel
    Date de Parution : Juin 2012
    Genre : Jeunesse
    Nombre de Pages :215


    Résumé

    Azami, une jeune Japonaise de 14 ans, qui vit avec sa grand-mère un peu sorcière, a plein de projets en tête. Mais voici que son père, qu'elle ne voit que très rarement, lui propose un voyage en France chez des amis franco-japonais !
    Pour Azami, c'est le choc des cultures. Les cheveux verts de Myo, la fille des amis de son père, forment un drôle de contraste avec ses habits d'enfant sage. Et les sortilèges de sa grand-mère sont une bien piètre protection contre les "pièges" de la vie française ! Comble de malchance, voici qu'Azami tombe amoureuse du petit ami de Myo…

     

    Azami le Coeur en deux de Marc Cantin et Isabel

    « Azami : le cœur en deux » est un roman écrit par Marc Cantin et Isabel deux auteurs jeunesse. Nous y rencontrons Azami, une jeune fille vivant dans la campagne Japonaise chez sa grand-mère : Obâsan. Elle a perdu sa mère petite et son père, qui travaille à Tokyo, n’a pas le temps de s’occuper d’elle car ses affaires le retiennent toujours en ville ou à l’étranger. Cependant elle aime ça petite vie tranquille et ça tombe bien car les vacances d’été vont bientôt commencer. Azami commence déjà à planifier ses futures journées en compagnie de Nayoko, sa meilleure amie mais une proposition de voyage à Paris que lui fait son père va tout changer …

    Cette histoire bien sympathique commence doucement mais surement. Les auteurs ont adopté un style assez basique et simple, adapté aux lecteurs jeunesse puisque ce livre est destiné à un public de jeunes à partir de 11 ans. En tout cas ce qui est certain c’est que leur façon d’écrire n’est pas dénuée d’humour, au contraire et c’est en grande partie grâce à ça que je me suis attachée si vite à l’histoire. Comme le livre est assez court, environ 200 pages écrites avec une police de taille assez grosse, je l’ai lu d’une seule traite.

    Concernant les personnages, j’ai eu un gros coup de cœur pour la grand-mère d’Azami qui m’a fait beaucoup rire par son coté un peu exubérant avec ses croyances ancestrales surtout concernant l’ordinateur d’Azami. On ressent à quel point Azami lui est reconnaissante de s’occuper d’elle et à qu’elle point elle est attachée à elle. Les sentiments sont très bien retranscris dans ce roman.

    Azami quant à elle est pleine de vie et attachante surtout quand elle est à Paris car elle découvre de nouvelles façons de faire, de penser et de se comporter ce qui la perturbe un peu au début. C’est en quelque sorte un choc des cultures entre elle qui a été élevée dans les traditions Japonaise et Myo, une adolescente rebelle aux cheveux verts qui vit dans la capitale française. La pauvre n’a pas plus de temps pour voir son père qu’au Japon même si ils vivent dans le même appartement elle ne le voit qu’en coup de vent et ça l’affecte beaucoup même si elle ne le montre pas énormément, le lecteur ressent sa peine.

    On peut décomposer ce livre en deux parties : celle où Azami est à Kaïdo au Japon et l’autre ou elle est à Paris. La première introduit le roman de façon assez traditionnelle pour nous présenter l’univers d’Azami et l’autre est un bouleversement pour la jeune fille, entre découvertes, amour, amitié et surtout nouvelles inattendues mais toujours avec une part de Japon grâce à un être qu’Azami à apporté bien malgré elle en France. 

    La partie Japonaise m’a beaucoup plus car j’ai découvert dans ce petit livre des coutumes, une autre façon de vivre et je dois dire que ce livre vous fait voyager de Kaïdo à Paris en passant par Tokyo. Par contre, j’ai trouvé la seconde partie plus banale et même parfois un peu caricaturale surtout concernant la jeune Myo. Heureusement, vers la fin, j’ai apprécié son recul vis-à-vis du séjour de Myo et j’ai retrouvé pour mon plus grand plaisir une part moins noire et étrange de la jeune fille.

    A la fin de ce livre, Azami doit prendre une décision importante et je suis contente de son choix et de la façon dont termine ce livre qui bien qu’étant destiné aux jeunes lecteurs est plein de sincérité, de joie de vivre et de découverte.

    Pour conclure, ce livre malgré un « milieu » un peu fade et décrivant des clichés un peu déjà vu m’a séduite car il ne faut pas oublier que c’est un roman jeunesse donc qui suppose une histoire assez simple. Il a su me faire voyager dans un pays aux coutumes différentes des miennes. J’ai beaucoup aimé le coté traditionnel du livre et la personnalité d’Azami et de sa grand-mère. Un livre drôle, émouvant que je n’ai pas lâché avant de le terminer.

    Merci aux Editions Nathan pour cette découverte !


    2 commentaires
  • Aujourd'hui, ce n'est pas une chronique de livre que je publie mais un article sur un artisan bijoutier de ma région. Vous allez vous demander ce que viennent faire les bijoux dans ma petite antre littéraire alors je vous explique tout de suite : Fabrice Corbin est un artisan qui crée des bijoux oniriques qui me rapellent ma passion pour le seigneur des anneaux et la fantasy avec des colliers "Dame Elfique" ou encore "Elfe Noir" mais qui pourra aussi vous rapeller votre passion pour la Bit-Lit avec des bagues "Tête de mort".

     

       

    Fabrice Corbin possède un site internet sur lequel vous pourrez commander ses bijoux en or massif, argent, bronze, ornés de pierres précieuses ou semi-précieuses qui ravirons les passionnés. Tout est évidement imaginé et réalisé à la main par le créateur.

    Quelque soit votre style vous trouverez forcement un bijoux qui vous plait sur son site. Il y en a pour tous les gouts et pour toutes les bourses : des bagues en argent à 25€ jusqu'a des bijoux plus fin et plus cher pour ceux qui ne comptent pas ^^

     

    J'aime la poésie avec laquelle Fabrice Corbin nous parle de ses bijoux dans chaque description de ses créations sur son site internet. je vous propose d'aller y faire un tour pour découvrir son univers par vous même : http://www.fabricecorbin.fr

    Vous pouvez aussi le découvrir sur son compte facebook : Fabrice Corbin Bijoutier

     

     

    Pour en savoir un peu plus sur ce créateur, je vous met ci-dessous la présentation qu'il met sur son site :

    Face à un monde qui se révèle être trop souvent sans âme et sans éthique, plutôt que de lever les armes je préfère insuffler rêve et magie à mes créations.

    Mes bijoux ne sont pas de simples parures mais des talismans inspirés par la beauté de la nature, mes sculptures des artefacts, objets sacrés tout droit sortis de légendes anciennes.

    Inspiré par le monde qui nous entoure et par ceux qui peuplent mon imaginaire, je veux donner naissance à des pièces uniques et des séries singulières, me renouvelant sans cesse mais conservant toujours la sensibilité et l’amour du travail à la main qui donnent une âme à mes œuvres.

    Observateur critique du monde moderne, c’est avec la passion des anciens artisans que je transcende la matière pour donner vie à vos rêves : or, platine, argent massif, pierres précieuses et semi-précieuses se métamorphosent sous mes outils ancestraux afin d’exprimer votre personnalité.

     

    N'hésiter pas à aller rendre une petite visite à son site ou à l'ajouter sur facebook !

    Son site internet

    Son facebook : Fabrice Corbin Bijoutier

     

     


    votre commentaire
  • Les Perles d'Endore de Valentine HortelanPréface

    Auteur : Valentine Hortelan
    Date de Parution :  Avril 2011
    Genre : Fantasy
    Nombre de Pages :450

    Résumé

    L’Aldorenne est en danger. Les dix perles d’Endore qui maintenaient les démons enfermés sont sur le point d’être rassemblées. Tohaya a quinze ans lorsqu’un étrange vieil homme lui révèle ce qui va à jamais changer sa vie : elle détient la dernière perle, le dernier espoir de sauver son monde. La jeune fille endosse la terrible responsabilité de la protéger, mais elle est loin de se douter de ce qui l’attend… Poursuivie par des meurtriers, elle est épaulée par l’étrange vieil homme et un beau garçon blond dont elle ignore tout. Tohaya va vite se rendre compte à quel point porter la perle est difficile, à quel point elle est importante, à quel point ses ennemis n’hésiteront devant rien pour se saisir de la dernière perle d’Endore. Entre amitié, aventure, secret, haine, magie et amour, la guerre menace d’éclater et de tout bouleverser.

    Mon Avis

    « Les Perles d’Endore » de Valentine Hortelan est un roman fantasy se déroulant en Aldorenne, un monde différent du notre. Ce monde est séparé en plusieurs continents : celui des hommes, celui des nains, celui des elfes mais également celui des démons. Jadis dix façonneurs d’étoiles vainquirent les démons grâce aux perles d’Endore mais celle-ci ne doivent dorénavant en aucun cas être toute réunies car ça représenterais la perte de l’Aldorenne. Une chose est sur, seul subsiste celle de Tohaya éloignée des autres mais elle ne sait pas encore que les légendes qu’elle a apprise étant enfant sont en fait une réalité et que c’est de son destin que dépend son monde …

    Ce livre m’attirait beaucoup de par sa couverture sombre et mystérieuse mais aussi par sa quatrième de couverture qui annonçait un livre fantasy comme je les aime ! Malheureusement, au début de ma lecture, je n’ai pas été conquise. Je ne sais pas vraiment pourquoi mais il y avait quelque chose qui ne passait pas entre moi et ce livre. Peut être un sentiment de déjà vu et la peur de lire un livre qui au premier abord ne correspondait pas à mes attentes suite à la lecture de la quatrième de couverture. Je ne le saurais jamais mais je trouve dommage d’avoir ressentit ça au début de ma lecture puisque ensuite, une fois le déclic passé, j’ai adoré cette histoire !

    Passé la phase où l’auteure nous pose les bases du récit, le déclic s’est produit et jusqu’à la fin j’ai adoré cette histoire qui finalement était à la hauteur de mes espérances. Et pour ne rien vous cacher je l’ai même dévoré jusqu’à la fin et en peu de fois car à chaque moment de lecture je n’arrivais plus à m’arrêter, tellement le suspense était insoutenable. Ce que j’ai surtout apprécié c’est le fait qu’on en apprend petit à petit tout au long du roman donc on est souvent surpris par les révélations auxquelles on fait face c’est beaucoup mieux que de presque tout savoir dès le début puisque ça laisse planer des doutes, des questions, des mystères.

    Concernant l’histoire, elle est bien construite et je n’ai eu aucun souci de compréhension. J’ai été impressionnée par la complexité de celle-ci car jusqu’à la dernière ligne l’auteur arrive à nous surprendre ! Ce que j’ai aussi beaucoup aimé c’est le fait que vers la fin, certains points évoqués au début du livre qui semblaient sans importance se révèlent finalement déterminants. De même, il est arrivé que certaines réactions, certains comportements des personnages au début étaient en réalité révélateurs et on les comprend à la fin. J’aime beaucoup ce lien entre le commencement de l’histoire et sa fin.

    Concernant les personnages, je les ai trouvés bien travaillé et leurs liens sont bien définis. Tohaya grandis et apprends beaucoup de ses épreuves à un tel point qu’on a presque l’impression qu’elle a grandis de plusieurs années entre le début et la fin du livre. Seulement, tout parait très crédible car son évolution se fait progressivement et elle rencontre des difficultés. J’ai apprécié d’avoir une héroïne qui n’est pas invincible et qui possède des faiblesses comme tout le monde. Les autres personnages ont également une part de mystère appréciable qui relève le suspense de l’histoire.

    Par contre, un point que j’ai moins apprécié mais qui n’a rien à voir avec l’histoire c’est les quelques fautes qu’on trouve par ci par là dans le roman, ça m’a dérangé parce que ça gâche un peu le contenu de trouver des fautes aussi flagrantes. Ce n’est qu’occasionnel mais il fallait quand même que je le précise puisque ça m’a fait tiquer à plusieurs reprises.

    La fin de ce roman m’a vraiment épatée et m’a fait oublier le décrochage du début du roman. Très complète, elle permet de finir le roman en beauté et nous marque, même quelques jours après la lecture. Les dernières révélations sont les plus percutantes et l’action va à cent à l’heure. J’étais complètement scotchée au livre !

    Pour conclure, ce roman malgré un début laborieux à su me convaincre et à conquis mon cœur de lectrice. Les mots me manquent pour traduire l’effet qu’il a eu sur moi tellement il m’a marqué. Bien construit et surtout très probant, ce roman pourra convaincre les amateurs de fantasy tout comme les autres lecteurs.

    Je remerçie les Editions Persée pour ce premier partenariat prometteur !

    Les Perles d'Endore de Valentine Hortelan


    1 commentaire
  • Princesse Kiala Tome 1 de Nao Kodaka et Rika Tanaka

     

     

    Préface

    Dessinateur : Nao Kodaka
    Scénariste :  Rika Tanaka
    Date de Parution : Juin 2012
    Genre : Manga Shôjo

    208 pages

     

    Princesse Kiala Tome 1 de Nao Kodaka et Rika Tanaka

    Un jour, Kilala rencontre un jeune garçon, Rei, qui possède une couronne magique. Son destin va alors changer. Guidés par cette couronne, ils se retrouvent dans un autre monde… qui n’est autre que celui de Blanche-Neige !

     

     

     

     Mon Avis

    Princesse Kilala est un manga publié chez Pika Edition. Son illustrateur est Nao Kodaka et sa scénariste Rika Tanaka. Ce manga nous raconte les aventures de Kilala, une jeune fille à qui il arrive tout un tas de choses en rapport avec les différentes princesses Disney. Tout commence par la rencontre entre Kilala et un mystérieux jeune homme blond …

    Tout d’abord il faut savoir que je ne suis pas une adepte des Mangas en temps normal car je n’ai jamais vraiment compris comment les lire sans voir les actions futures avant les actions présentes à cause du sens de lecture japonais mais comme l’histoire m’attirait beaucoup, je me suis laissé tenter.

    En ouvrant le manga, j’ai eu une très bonne surprise. Tout d’abord pour ceux qui l’ouvrent à la française (comme moi), une page annonce notre erreur avec un panneau attention pour nous prévenir et nous empêcher par inadvertance de découvrir la fin avant le début. Ensuite quand on prend enfin le bon sens, la première page nous explique, avec l’exemple d’une page, dans quel ordre nous devons lire. Je dois dire que pour moi ça a été une révélation puisqu’il ma suffit de lire une fois cette explication pour qu’au cours de ma lecture, je réussisse à lire de façon naturelle et sans me tromper. Dès le départ, la maison d’édition marque des points : que vous soyez des adeptes ou pas des mangas, vous réussirez à coup sur à vous y retrouver ce qui est très judicieux et pour ça je dis : merci Pika !

    Passons à présent aux illustrations car je pense que c’est un des points très importants à considérer avec les Mangas. Tout d’abord, j’ai été bluffée de voir à quel point les princesses Disney étaient reproduite à la perfection ! On dirait que Nao Kodaka a fait un copier coller tellement c’est réussit. Ensuite, les quelques lieux des différents films Disney qui font partis de ce manga sont également parfaitement reproduit, on réussit sans aucun soucis à ce remémorer le visionnage des films d’animation de notre enfance et c’est-ce qui m’a beaucoup charmée.

    En ce qui concerne les personnages créés par le dessinateur : Kilala, Erica, Rei … ils sont vraiment superbes et très expressifs ce que je trouve vraiment génial. Ma préférence va évidement pour Kilala et sa chevelure blonde qui fait princesse tout en lui laissant son rang d’écolière mais sa meilleure amie est aussi très belle.

    Pour ce qui est du scénario, je l’ai également trouvé très réussis, comme c’est un manga et que l’histoire est courte, tout commence très vite et l’histoire peut commencer rapidement pour notre plus grand bonheur. J’ai trouvé la pointe d’humour de ce Manga rafraichissante et il m’est arrivé de sourire à de nombreuses reprises pendant ma lecture.

    La seule chose qui m’a un peu déstabilisée c’est la rapidité avec laquelle on lit le manga. Je l’ai lu d’une traite en une bonne heure. Moi qui suis habitué aux romans c’est sur que ça m’a changé mais en même temps j’ai su apprécier la breveté de l’histoire et la rapidité des actions. Je résume maintenant les Mangas et surtout celui-ci par cette phrase que je trouve très appropriée : toutes les bonnes choses ont une fin et en effet il ne faut pas penser à celle-ci mais au bonheur qu’on ressent tout au long de la lecture.

    Je suis retournée en enfance par l’implication de Disney dans ce Manga et ce pour mon plus grand bonheur. Réussir à se remémorer les personnages et une partie de leur histoire m’a vraiment mis du baume au cœur et je pense que n’importe qui peut lire ce manga. On pourrait le croire destiné uniquement aux enfants mais je ne suis pas de cet avis. Je suis sur que les adultes pourraient apprécier cette petite parenthèse de joie de vivre et d’entrain dans leur quotidien.

    Un autre point qui m’a vraiment plu, le fait que dans l’histoire un message du dessinateur et de la scénariste se soient faufilés entre les dessins. Ça m’a beaucoup plus d’en savoir plus sur eux et sur leur création de ce Manga.

    Pour conclure, cette lecture a été pour moi une belle redécouverte du genre et je crois bien qu’elle m’a rendue accro aux Mangas. Pourtant ce n’était pas un genre que j’affectionnais mais la magie de celui-ci a opérée sur moi. Ses dessins enchanteurs et son scénario vivant et dynamique m’ont transportée et même si ma lecture fut courte j’en garde un excellent souvenir ! Je regrette de ne pas avoir le prochain tome sous la main car je crois que je l’aurais lu dans la foulée. J’ai eu pour ce Manga un coup de cœur incontestable !

    Je remerçie les Editions Pika pour m'avoir permis de découvrir ce manga intéressant et surprenant =)

    Princesse Kiala Tome 1 de Nao Kodaka et Rika Tanaka




    votre commentaire